Qui veut manger du Poulpe ??

Qui veut manger du Poulpe ??

Post Title

        L’histoire est très simple, un extraterrestre a détruit une partie de la lune  et se livre à la Terre pour se rendre et leur donner une chance de survivre. Il  demande en échange d’être le professeur d’une classe assez spéciale : la  classe des 3-E du collège Kunugigaoka. En effet  elle regroupe tous les  pires élèves de l’établissement et elle est la risée de tous. Or les élèves  n’ont qu’un an pour éliminer leur professeur, dans le plus grand secret,  auquel cas ils empocheront 10 milliards de Yens pour avoir sauvé la Terre.  Tous deviennent alors des assassins sous la supervision du gouvernement  et… par Kuro ! D’ailleurs pourquoi il décide de révéler son plan et d’aider des  jeunes en difficulté ? Mystère…

 

     Assassination Classroom, toujours en cours de parution au Japon, s’est vendue à plus de deux millions d’exemplaires pour seulement six volumes sorti au Japon à l’époque, et c’est pourquoi il était tant attendu en France !


     L’introduction utilise les bases classiques du manga : différentes petites histoires mettant en scène une situation ou présentant un personnage. Elles sont habilement mélangées entre l’assassinat et le cadre scolaire. Le mangaka maîtrise parfaitement le sujet.

 

     La trame de base constitue la première originalité de la série. Un prof à l’allure d’un poulpe doté d’étranges facultés prêt à détruire la Terre et des élèves déterminés à le tuer… Il n’en faut pas plus pour se rendre compte que ce shônen est complétement fou. Mais derrière cette intrigue plutôt simple, il faut se l’avouer, se cache un scénario un peu plus développé. En effet si ça se résumait seulement à tuer un professeur lambda, la série aurait rapidement prit fin ! Mais voilà, leur professeur est un extraterrestre qui se déplace à Match 20 ! Autant dire qu’ils auront besoin d’un redoutable stratagème afin de réussir à le tuer. On assistera à plusieurs tentatives d’assassinats, toutes plus innovantes les unes que les autres.


     Mis à part cette mission, on retrouve un côté amical, sentimental dans l’histoire. Bien que les élèves essaient de tuer sans relâche leur professeur, ce denier prend son temps pour les aider en cours, et adapte ses méthodes de travail afin de combler les lacunes de chaque personnages. Il remplit parfaitement son rôle de professeur.

     Ce qui m’amène à penser la chose suivante : même s’ils doivent le tuer, les élèves s’entendent bien avec lui, donc vont-ils réussir leur mission ? Il se pourrait qu’au final ils refusent de l’exécuter et que le prof abandonne l’idée de détruire la Terre.

     Au cours de l’histoire on voit même que les élèves prennent du plaisir à mettre en pratique leurs nouvelles expériences et leurs nouveaux plans pour essuyer de tuer Koro. Mais dès que ces derniers auront besoin d’aide il sera toujours là pour eux. A ce stade de l’histoire (12 tomes en France) la fin est imprévisible. J’ai hâte de voir comment tout ceci va se terminer !

 

     Quand à Koro, on ne cachera pas que c’est la carte maitresse du titre, c’est le côté loufoque du professeur atypique qui séduit. En plus, l’auteur nous permet d’entrevoir quelques pistes sur le passé de Koro. Le personnage s’avère difficile à cerner au début du manga, mais il ne tardera pas à nous montrer un tout autre visage. L’absurde est souvent au rendez-vous et c’est cette facette du manga qui s’avère parfaitement exploitée, qui en fait le charme !

 

     En revanche, on retrouvera des élèves très stéréotypés. Comme par exemple l’ado faiblard mais intelligent, la brute épaisse, le sportif etc. Malgré tout on a des personnages qui sortent de l’ordinaire comme Koro-sensei, Ritsu ou bien d’autres qui arriveront par la suite. Mais le plus intéressant c’est de voir la façon dont l’auteur exploite ces clichés pour générer les différentes situations qui vont nous faire rire. Il n’y a rien à redire de ce point de vue. En plus de ça, ce que je trouve excellent c’est qu’il n’y a pas vraiment de personnages en retrait. Chacun possède une spécialité et l’utilise au mieux afin de devenir un redoutable assassin. Tous les personnages de la classe sont utilisés et je trouve que c’est un travail colossal que le mangaka a accomplit !

 

      Concernant les dessins, les personnages ont un design simpliste et des faciès pas toujours maîtrisés, certaines émotions ne sont pas bien représentées. Mais c’est un défaut que l’auteur reconnaît lui-même. Le gros point positif c’est qu’à part « Mme Pouffe » il n’y a pas de fan service au niveau des poitrines et des culottes sur les élèves ! Enfin on n’est pas dérangés par des scènes de quasi nudités !

 

     Assassination Classroom était un shônen attendu, et cette attente est récompensée! Le plus grand challenge pour le mangaka sera de faire preuve d’originalité tout en maintenant l’humour du récit, sans lasser le lecteur. Mais selon moi le manga à encore de belles années devant lui ! Je  pense que la série va encore durer un petit moment puisque les élèves sont encore loin de réussir à tuer leur prof !

A lire absolument !

 

Himiko

Commentaires (0)