Romance sous le même toit !

Romance sous le même toit !

Post Title

     Après la mode des shojos en milieu scolaire, voici arriver le temps des cohabitations  amoureuses ! Après I’m the only wolf, Nachi Yuki nous propose de découvrir Come to me, dont l'atout principal est l’humour.

 

     Mirei est une jeune fille de 15 ans qui a toujours vécue dans la pauvreté. Elle économise tout le temps, car son rêve était de porter un superbe uniforme pour sa nouvelle rentrée scolaire car à l'école, n'ayant pas de moyen financier elle avait teint ses chaussettes avec de l'encre bleu ! Pour aider ses parents financièrement, elle travaille comme livreuse de journaux. Mais très tête en l'air, un jour elle provoque un accident avec un jeune homme (Mano) inconnu en moto. Afin de le dédommager, ce jeune inconnu va lui demander de venir travailler chez lui, puis d'y vivre à cause du déménagement des parents de Mirei.

 

     Alors certes, l’intrigue n'a rien de bien original, mais tout est mis en place pour faire croire à un miracle : la rencontre d’une jeune fille pauvre avec un beau gosse richissime, et la proposition de ce dernier à venir vivre chez elle. Enfin bon, vous en connaissez beaucoup vous des parents qui laissent leurs enfants de 15 ans emménager chez des jeunes hommes canons ? Pas moi... !

 

     Mano va n’avoir de cesse de lui faire des avances, tandis qu’elle les envoie paître, à cause de sa vision d'elle-même. Elle se sait pauvre et à cause de ça, elle a été méprisée pendant ses années d'études. Il est normal qu’elle se sente mal dans sa peau et ne comprenne pas l’attitude du jeune homme, riche qui plus est, à son égard. Bien que le manga soit terminé en 10 tomes, le fait que Mirei soit toujours en train de se dévaloriser s'en est vraiment lassant... Elle est l'opposée de Mr Nano, qui lui est attirant, plein de bonne volonté, et s'occupe bien d'elle…

 

     De ce fait, entre l’auto-dévalorisation de Mirei et la surévaluation que semble faire Mano à propos de cette dernière, les échanges entre eux ne peuvent être qu’amusants ! C’est en effet ce décalage entre l’ultra-négativité de Mirei et l’ultra-positivité de Mano qui rend l’histoire hilarante et nous permet de passer outre le côté négatif de l’héroïne. Notre étudiant est donc toujours en train de tenter de briser l’image négative que Mirei se fait de sa personne et comme le dit si bien l’adage, les opposés s'attirent !

 

      Malgré tout je me suis beaucoup attachée aux personnages et je ne me lasse pas des situations cocasses dans lesquelles ils se mettent ! Après je l'avoue, j'attends un peu plus de scènes de « osées », ils sont quand même amoureux l'un de l'autre et c'est tout juste si Mirei ne fait pas une crise cardiaque quand l'étudiant l'embrasse. Ce petit côté innocent est touchant mais devient vite lourd. Après je trouve vraiment très intéressant l'évolution de l'héroïne dans la vie grâce au soutien de Mr Mano, que ce soit au niveau vestimentaire ou mental. Même si ce côté rabaissement de soi est vraiment trop présent jusqu’à la fin…

 

        En revanche j'adore le trait artistique de la mangaka. Elle dessine très bien les personnages et leurs émotions. Quant au décor il n’en est pas moins oublié. Même s'il reste moins imposant que les personnages le peu de fois où il est dessiné montre que l'auteure à le souci du détail.

 

     Au final, le manga se lit facilement et détend beaucoup. Avec de l'humour au rendez-vous et des personnages attachants comme points forts, ce shôjo a tout pour plaire. Mano n’a pas l’intention de laisser partir sa protégée et le fait savoir !  

 

Commentaires (0)