TSOTD un bon manga de zombie ?

TSOTD un bon manga de zombie ?

Post Title

     Un matin Yû Someya, étudiant en fac, est réveillé par un appel d’Ikuse Minamori, une lycéenne à qui il donne des cours particuliers. Elle lui demande de venir la sauver. Yû se précipite pour voler à son secours. Sauf qu’il ne s’attendra pas du tout à ce qu’il va découvrir…

     Depuis quelques années maintenant, nous commençons à être assez gâtés en matière de mangas zombies. Toutefois, cet afflux n'est pas forcément synonyme de qualité. Et c’est Highschoof of the Dead qui a popularisé le genre. Mais il se trouve que d'autres auteurs se lancent dans une énième histoire où les morts vivants envahissent le monde.

     Si vous faites partie de ceux qui sont adaptent de ce genre, vous aurez surement remarqué que celles-ci sont toutes similaires, où seule la façon de réagir des personnages et leur comportement entre eux varient. On recherche souvent par ce genre d'histoire que l'on nous surprenne. Et bien malheureusement, je vais vite vous faire déchanter en vous annonçant que Tokyo Summer of the Dead (TSOTD) n'est pas celui qui va vous émerveiller !

     

      L'auteur commence par nous lancer dans son invasion dès le départ : en 4/5  pages on apprend que Tokyo est envahie par des zombies. C’est également avec  ces dernières que l'on en apprend un peu plus sur nos protagonistes. Le problème  c'est qu’il ne se passe strictement rien de bien intéressant. Ainsi, pour quelqu'un  qui a déjà lu des histoires similaires, autant dire que l'on s'ennuie ferme. Chaque  scène est déjà vue et revues et nos personnages principaux, vraiment très lambda,  n'ont rien d'attachant.

 

     Première chose étonnante, vous risqueriez d'être assez surpris de voir que le volume est consacré en 3 parties bien distinctes avec chacune, des personnages différents.

     La première partie, se concentre sur l'histoire d’Yû, un étudiant, obligé de donner des cours particuliers à une lycéenne : Ikuse. Très vite ils se rendront compte que Tokyo subit une attaque de zombie.

 

        La seconde partie est également une histoire de zombie et on y suit un groupe de lycéennes, alors que leur classe est attaquée par des zombies.

     

     Enfin la dernière partie ne concerne absolument pas les zombies, et je n'en vois pas l'intérêt.

     La classification de ce manga en seinen est contestable. Certes, la manière dont la figure du zombie est utilisée ne conviendrait pas à des jeunes enfants, mais des collégiens pourraient tout à fait le lire.

     Alors qu'il y a des mangas qui parviennent de créer de vrais personnages, intéressants et attachants, TSOTD est l'exemple typique du manga dont les personnages sont plats, sans aucun relief. Que ce soit dans la première ou seconde partie, ils sont trop gentils et très peu captivants. Yû est insipide, il ne croit pas en lui etc le cliché de l’ado solitaire. De son côté, Ikuse est le cliché de la jolie lycéenne, naïve et gentille qui quitte rapidement son rôle de potiche. On n’est certes pas dans les excès de Highschool of the Dead mais le côté classique des situations est assez navrant.

     Les personnages de la seconde partie sont à la limite moins fade bien que caricaturaux. La différence c'est que les lycéennes se posent moins de questions et se contente d'agir. Elles tentent de survivre, privées des conseils de leurs profs. La brièveté de cette partie lui permet d'être bien plus rythmée et moins ennuyante que la précédente.

     Les rebondissements sont eux aussi très classiques : les amis en danger, le refuge qui n’en es pas un, les personnes qui n’arrivent pas à survivre, les nouveaux qui foutent le bordel etc… Bref, chaque rebondissements ont déjà été vu ailleurs.

     Le trait de l'auteur est également anodin, pas moche voir agréable mais n'a vraiment rien d'innovant, même les zombies ne sont pas vraiment exceptionnels. A la rigueur TSOTD pourrait plaire à ceux qui ne sont pas familiers avec l’univers des zombies et qui voudraient commencer par ça.

 

     Ce premier tome débute par une histoire de zombie classique avec des survivants qui essayent de sauver leur peau en tentant de rejoindre un abri sûr. Et ils se retrouvent toujours face au problème de laisser mourir ou non des personnes qui ont été mordues. Il y a aussi encore la question du remède : en existe-t-il un ? C’est en fait toujours le même dilemme dans ce genre de récit.

     Ainsi TSOTD se présente comme un titre très classique par ses codes et par son thème. Un sentiment de déjà vu nous suit tout le long. Mais le système de multi point de vue, s'il est bien développé, va peut-être faire changer la donne.

     Malgré tout il reste agréable à lire mais ne vous attendez pas à quelque chose d’exceptionnelle.

 

Himiko

Commentaires (0)