Un chaton bien intrépide!

Un chaton bien intrépide!

Post Title

      Après « Chi, une vie de chats », précurseur du genre félin dans les mangas, voici que Miaou! fait son arrivée aux éditions nobi nobi ! Après avoir abordé MIAOU! Le quotidien de Moustic dans mon article sur MIAOU ! Big boss le magnifique je vais enfin vous en parler ! Avec tous les mangas sur les chats que l'on peut trouver aujourd’hui pourquoi doit on lire celui-ci et pas un autre ? Et bien tout simplement parce qu’il est d'un tout autre genre que ce dont on a l'habitude de lire !


          Tout débute par sa rencontre avec une voisine peu singulière : une cane. Le ton est donné dès la première page. Mais je vous rassure, la cane alias "Tata Casse-Croûte", ne finira pas dans le ventre du petit garnement et deviendra même sa meilleure amie ! Ce n'est là que la première rencontre du chaton, qui en fera bien d'autres.

 

     L'un des traits de caractère assez marquant de l'histoire c'est que l'on suit les aventures de Moustic sous forme de chapitres de seulement quelques pages. Ils n'ont pas réellement de lien les uns avec les autres. Mais il est tout de même préférable de les lire dans l’ordre car il y a un certain fil conducteur. Pour ce genre de lecture le scénario importe peu, le charisme du personnage étant bien plus important.


     Avec son imagination fertile, sa soif de découverte, ses nombreuses bêtises etc. Moustic a tout d'un enfant qui découvre la vie. Minori Kakio joue cette carte à fond en offrant à son héros des bouilles toujours très expressives. La mangaka « humanise » son héros, sans pour autant trahir son statut de chat : c'est en tant que tel qu'il découvre les joies et les désagréments de la vie, et beaucoup de ses réactions restent typiques des félins.


     La seule exception c'est Tata Casse-Croûte. N'étant pas un chat, mais une cane, celle-ci n'est pas vraiment humanisée. Ce qui est dommage car c'est quand même le centre d'attention des deux séries ! Cependant, la mangaka est parvenue à très bien la dessiner, elle est capable de faire naître chez le lecteur autant d'amusement que d'attachement. D'autant plus que l'amitié entre la cane et Moustic montre qu'il est possible de devenir des amis malgré les différences et les problèmes de communication. Est ce une sorte de message subliminale destinée à une jeune population afin de s'entendre avec nos prochains, malgré nos différences ? En tout cas c'est exprimé de manière subtile !
 

      En plus de la relation entre Moustic et Tata Casse-Croûte, il y a évidemment l'inquiétude maternelle de la mère de notre chaton, qu'elle n'hésitera pas à protéger ! Et j'apprécie beaucoup ce lien mère-fils ! La relation avec Big-Boss s'annonce elle aussi intéressante, celui-ci se montrant en réalité très protecteur derrière ses allures de matou bagarreur. Moustic évolue dans un univers bienveillant, entouré de personnages qui font attention à lui quand il le faut, le protègent, lui donnent des leçons.


     Quant à l'humour il est omniprésent ! Il y a des gags à presque chaque page, et tous ont de quoi nous faire sourire ou exploser de rire. Mais l'auteure ne s'arrête pas là et n'hésite pas à malmener ses héros en les confrontant à des petites mésaventures délirantes.


     Un manga de chats se doit d’être forcément mignon ! Et sur ce point, on peut dire que l'auteure se débrouille à merveille. Elle sait rendre Moustic très attachant grâce à un large panel d’expressions le rendant irrésistible. Notre héros est certes très bien dessiné, mais la mangaka ne laisse pas pour autant les autres personnages sur le carreau. Comme dans MIAOU ! Big boss le magnifique.


          Les dessins sont réussis et les animaux sont particulièrement bien dessinés. Les petites bouilles des chats sont particulièrement drôles et attachantes.

 

     Moustic nous livre sa vision du monde à travers son regard de chaton qui essaie de s'y faire une place. Il fait des gaffes régulièrement et ne comprend pas toujours correctement les choses, ce qui rend l’histoire très drôle !

 

     Même si l’histoire de Moustic ne réinvente pas le manga sur les chats, on y trouve tout ce qui nous fait craquer. Le charme opère tout de suite grâce à ce chaton qui se retrouve souvent dans des situations cocasses ! Je ne peux que vous recommander ce manga !

 

Himiko

Commentaires (0)