Une histoire abracadabrante !

Une histoire abracadabrante !

Post Title

     Pandora Hearts aura été un shonen très attendu en France. Il paru  au Japon pour la première fois en Juin 2006 puis traduit en France à  partir de Juillet 2009.Une popularité acquise avant de sortir en France,  une importante campagne publicitaire, une exposition lors de la dernière  Japan Expo... on peut dire que Pandora Hearts était attendu, et que  Ki-oon plaçaient de gros espoirs dedans. Et face à un tel succès, un  Drama CD sortira fin 2007, puis en Mars 2009 un animé sortira de 25  épisodes.

 


    Très rapidement il apparaît évident que Pandora Hearts puise son inspiration auprès de l'œuvre : «Alice au pays des merveilles ». On retrouve les créatures telles que le lapin, le chat du Cheshire etc, ainsi que les personnages essentiels tels que Alice ou le Chapelier même si leur histoire et leur destin sont bien différents.

 

     On retrouvera tout le long de ce titre une ambiance gothique, sombre, voir  parfois macabre et pessimiste : personnages en capuches inspirant la crainte et  le mystère, abysses insondables et inconnues, un passé macabre et sanglant,  nombreux morts suites à des complots anciens… Autant d'éléments qui rendent  ce titre incroyablement attractif et séduisant.


      Très rapidement l'auteure va distiller de nombreux mystères dont nous n'obtiendrons les réponses qu'au compte-gouttes, impliquant à la sortie de certains tomes, un sentiment de frustration, qui sera au final comblé par les réponses qui surviendront petit à petit. Heureusement pour moi j'ai acheté la série une fois complètement sortie et terminée ! De plus je peux vous dire qu'on aura de réel réponses à nos questions lors des tomes 15/16/17.



     Et c'est aussi une des forces de la série, d'éparpiller des éléments de réponses aux très nombreux mystères qui seront soulevés très rapidement. Et ça joue avec notre curiosité et notre soif de réponses tout au long de la lecture et même lors des derniers tomes, où l'attente de la conclusion ne faiblira pas ! (Malgré une fin un peu décevante à mon goût car elle n'est pas assez explicite).

 

     Pandora Hearts nous fait rapidement entrer dans le vif du sujet dès le premier tome : tout s'enchaîne pour Oz qui se retrouve dans l'Abysse et en ressort tout aussi vite avec la mystérieuse Alice. Au début ça part un peu dans tous les sens, mais d'une manière positive. Les mystères s'annoncent nombreux, l'univers très riche, les nombreux personnages intrigants. Mais au beau milieu de tout ceci on se sent un peu perdu. En effet parfois on a l'impression que l'auteure se perd dans son univers, donc on aura du mal à comprendre, comme je l'ai dit plus haut.


     Comme je l'ai déjà évoqué, on passe par une période de frustration, mais également par un sentiment de confusion qui se montrera parfois trop important. Les personnages vont se multiplier, les liens entre eux vont se complexifier. Il est parfois difficile de suivre, et à bien des moments j'ai du demander à une amie de m'expliquer certaines choses que j'avais du mal a comprendre !
 

     J'en viens donc aux personnages. Ils ont tous un passé  plus ou moins riche, complexe, et des motivations qui leurs  sont propres. Et bien sûr, comme il y a quand même  énormément de complot il y a aussi pas mal de manipulateur  qui sont prêts à tout pour parvenir à leur fin. Et à ce niveau  nous serons servis par des personnages aussi intéressants  les uns que les autres.

     A travers ces personnages le thème de  la folie est abordée : en effet ils sont tous plus ou déjantés ou dérangés ! Un thème classique et aussi abordé : la remise en question de soit. A un stade de l'histoire, énormément de personnages se posent des questions sur eux mêmes et sur les actes qu'ils ont accompli. « Qui suis-je vraiment ? », « Est ce que ce que je fais c'est bien ? » etc. En plus de ça l'un des gros points forts c'est que pas mal de protagonistes auxquels ont pourrait s'attacher meurent ! J'ai même versé quelques larmes à certains moments ! Et ça c'est génial parce que des morts font toujours avancer l'histoire dans le bon sens du terme ! Pour finir la dessus, chaque personnage a son propre style, et est facilement reconnaissable par leurs charismes différents. Ils sont tous bien travaillé au niveau du caractère et chacun bénéficie d'un passé propre à lui-même, et surtout on peut les voir évoluer au fur et à mesure !


     Le style de la mangaka est assez spécial : puisant ses sources dans les romans sombres anglais du 19° siècle, et s'inspirant d'Alice au Pays des Merveilles, Mochizuki mélange subtilement des éléments humoristiques, mystérieux et inquiétants, régit par une vision personnelle d'une Angleterre victorienne un brin sordide. Le trait de l'auteure va grandement progresser entre les premiers et les derniers tomes, enrichissant ainsi son dessin en détails, l'affinant au fur et à mesure, et rendant ses personnages de plus en plus expressifs et touchants. Jun Mochizuki réussit sans difficultés à titiller notre curiosité, et l'on n'a qu'une seule envie, celle de découvrir en même temps que le héros les nombreux secrets de l'Abysse et de l'univers de Pandora Hearts.

 

     Abordons maintenant les points négatifs du manga, eh oui il y en a ! Par exemple, on nous fait tout un sptich sur les pouvoirs d'Alice qui sont super fort mais en réalité on ne la voit jamais vraiment se battre. C'est plutôt Oz qui en profite. L'autre bémol c'est qu'avec la double personnalité de l'Abysse etc on s'y perd. Et le dernier côté négatif c'est qu'il y a un creux au milieu de l'histoire qui avance trop lentement et du coup on s'ennuie un peu.

 

    Pour terminer cette critique, j'en reviens aux graphiques qui sont magnifiquent. Ils respectent le style des années 1800 - 1900, vu la présence d'armes à feu comme le revolver apparu vers 1830 ... Les habits sont dans le même genre, peut-être à part celui d'Alice, qui est probablement là pour le petit côté fan service qui reste vraiment très peu présent ! Au niveau du chara-design, rien n'a dire non plus.

     

     Pandora Hearts mêle comédie et moment sérieux, voir dramatiques. Quant aux personnages ils sont intéressants et gagnent en profondeur. Bref je vous recommande fortement la série !

 

Himiko

Commentaires (0)