Les plantes ont une âme...

Les plantes ont une âme...

Post Title

     Après avoir terminé Cagaster, voilà que Kachou Hashimoto nous revient chez Glénat avec son nouveau titre : Arbos Anima. L’auteure, nous propose un scénario pour le moins original et à la fois tragique puisque le personnage principal est resté enfermé dans une serre les 15 premières années de sa vie !


     C'est tout d'abord le sujet de l’œuvre qui m'a interpellé : les plantes. Il est vrai que j’aime de plus en plus jardiner et j'avoue de l’idée d’un héros « chasseur de plantes » m'a intrigué. Mêlant le fantastique via les dons de notre héros et les découvertes botaniques du XIXe siècle,  Arbos Anima se présente comme un récit d'aventures mêlant pirates, chasse aux trésors, écologie etc. 

 

     Le premier tome se compose en une succession d'histoires courtes, afin de planter le décor (sans mauvais jeu de mot). En effet, chaque chapitre semble être la quête d'une plante via une « mission ». Si la série a du charme et nous permet de découvrir le monde des collecteurs, le rythme de ce premier tome est assez lent. Au fur et à mesure que l’on découvre les 4 tomes sortis à ce jour, on aperçoit une trame se dessiner quant aux mystérieux dons de notre héros. On apprend aussi que certaines personnes en ont après lui, même si on ne sait pas encore réellement pourquoi.


     Ce manga dégage une certaine poésie, un sentiment de bienêtre grâce à l’omniprésence des plantes et de la nature. Les décors sont vraiment très bien travaillés et magnifique. Je ne me lasse vraiment pas de tous les paysages que nous dessine l’auteure : bateaux, forêts et villes asiatiques du XIXe siècle, les décors sont très diversifiés. En revanche je n’accroche pas trop avec le chara-design de certains personnages mais ce n’est pas très embêtant. Pour en revenir au fait que l’histoire se déroule au XIXe siècle, c’est une excellente idée car on s’immerge plus facilement dans le contexte de l’histoire. On retrouve même des explications historiques sur certaines inventions. J’aime beaucoup cette époque et le mode de vie qui y existait !

 

     Le personnage de Noah s'avère assez intéressant, ayant toujours vécu enfermé avec des plantes, il semble déconnecté de notre monde et s'intéresse plus aux végétaux qu'aux humains, il n'a pas conscience de certaines choses. Il arbore d’ailleurs un air blasé la plupart du temps, on sent que son passé a laissé des marques. Mais l’auteure ne va pas insister plus que cela sur cet aspect. On est assez curieux d'en apprendre davantage sur ce pouvoir/malédiction qui lui permet de communiquer avec les plantes.

 

     Rudyard, son garde du corps, un ancien pirate au fort caractère, se montre plus cliché. C'est un combattant aguerri : un sabreur efficace et un bon protecteur. 


     A la fin du premier tome, un personnage féminin pointe le bout de son nez : Eve. On ne sait pas grand-chose sur elle, si ce n’est qu’elle souhaite venger sa forêt brûlée par un collecteur. Mais elle se nouera d’amitié pour Noah et elle aussi, va chercher d’une certaine manière à le protéger.

 

     Quant aux méchants, ils ne font pas vraiment peur. Ils sont plus tournés en dérision qu’autre chose avec leur attitude et la façon dont ils sont dessinés.


     Toutes les intrigues mises en place vont tourner autour des tentatives de vol, du non-respect de la nature, de vengeance etc. En effet, certaines plantes valent très cher à cause de leur rareté et de la difficulté pour les trouver. La cupidité des hommes sera très bien mise en avant, on sent que l’auteure chercher à nous faire passer un message…

 

     Le principe de ce manga est vraiment plaisant, les végétaux prennent une grande place dans cette série et pour notre personnage principal il n'est pas question de chasse ou d'argent ; il respecte les plantes. Son don est bien mis en scène et cela apporte un petit plus. 

 

Au niveau de l'histoire son pouvoir à une réelle incidence, car grâce à lui, il va pouvoir trouver des plantes rares, ou comprendre ce qu’il s’est passé dans certains endroits. En effet, il peut communier avec la nature et avoir accès aux souvenirs des plantes. Le pouvoir de Noah est appréciable, d’autant plus que le sujet sort de l’ordinaire. 

 

     Simple mais efficace, ce monde peu abordé par les mangakas, s’avère plaisant à lire. Dans ce récit d’aventures, le lecteur est instantanément pris dans la mission de Noah, qui doit faire face à des marchands peu respectueux de la nature.

 

     Cependant j’émettrai un petit bémol, je trouve que l’histoire traîne un peu en longueur, on n’a pas assez de révélations et j’aimerai en avoir un peu plus… C’est dommage !

 

     Comme vous l’aurez compris, je conseille ce manga à tout le monde, aux petits comme aux grands car ils sensibilisent au respect de la nature !

 

Himiko

Commentaires (0)