Chat m'fait pas rire !

Chat m'fait pas rire !

Post Title

     Avec 4 tomes à son actif, Desperate housecat & co est prépublié dans la revue Betsucomi des éditions Shogakukan. C’est un « vrai-faux manga félin » et le premier shôjo paraissant en France de Rie Arai, qui a pourtant plus de 20 ans d’expérience. Ce titre se distingue car c’est ce qu’on peut appeler un « Gag-Manga ».

 

      Si le fil rouge reste Deneuve, la mangaka parle avant tout des relations entre Homme et Femme pour mieux s’en moquer et faire rire son lectorat. Elle va puiser son inspiration sur l'observation du comportement humain et animalier. Et c’est l’un des gros points fort et appréciable de la série.
 


      Le manga se repose essentiellement sur ses personnages et il se présente sous la forme de plusieurs chapitres, divisés en petites histoires comiques mettant en scène les différents protagonistes.


Si les personnages mis en scène sont nombreux, on retrouve trois couples principaux :

  • Deneuve et son lycéen qui ne rate pas une occasion de lui faire des câlins ;
  • Yûka et sa belle-mère qui ne parvient pas à imposer son autorité tant sa jeune belle fille se plaît à tourner en dérision tout reproche qu’elle lui fait ;
  • et Sasami dont la peur du pigeon domestique de son petit ami lui gâche la vie ! 
                                                        

     Je trouve que la lassitude n’est pas évitée malgré la tentative de découpage en chapitre qui nous fait passer d'un cadre à un autre. Certaines histoires s’étalent sur plusieurs pages, d’autres sur seulement deux. C’est d’ailleurs ce qui me dérange avec ce manga et que je n’ai pas aimé. Il aurait fallu, à la limite, attribué un tome entier par couple. D’autant plus que finalement, même si Deneuve reste le fil rouge, on ne sait pas grand-chose sur elle… Peut-être que par la suite on va en apprendre plus, mais ayant été déçus par ce premier volume je ne continuerai pas la série.

 

     Un peu narquoise, critique, hautaine mais avisée, elle observe le va et vient des humains dans sa rue. Mais cela ne l’empêche pas de voir, d’imaginer et de se moquer ces derniers, de leur quotidien et de leur vie si pleine de tracas. Arai ne perd pas une occasion de se moquer du comportement des humains à travers une chatte !


     Graphiquement, même si le chara-design est classique, la grande variété des expressions des personnages est le seul point positif que l’on peut tirer de l’œuvre. L’accent porté sur le détail et les gros plans sur les têtes des animaux, souligne leur importance.

 

     Deneuve aborde une mine blasée comme n'importe quel félin un peu pataud. Difficile également de ne pas sourire face à la relation belle-mère/belle-fille qui est atypique voir SM. Et que penser de cette relation de couple mise à mal par un pigeon. D’ailleurs cet animal reste mon personnage préféré ! Oui oui même avant le chat ! Même si j’ai pu rire sur certaines scènes, je reste néanmoins déçu par ce manga. Si vous voulez rire 5minutes alors je vous conseille de l’acheter, sinon passer votre chemin ou demandez à quelq’un qui le possède de vous le prêter !

 

Commentaires (0)