Romance et sadisme, un cocktail explosif !

Romance et sadisme, un cocktail explosif !

Post Title

     Wolf Girl and Black Prince est un shōjo écrit par Ayuko Hatta. Il est prépublié entre juin 2011 et mai 2016 dans le magazine Bessatsu Margaret de l'éditeur Shūeisha. La version française est éditée par Kurokawa depuis mars 2014. Une adaptation en anime produite par TYO Animations est diffusée sur Tokyo MX.

 

     Comme tous les shojos, celui-ci possède de nombreux clichés, mais l’ensemble fonctionne bien car l’auteur mêle humour et sentiments à travers des aventures toutes plus folles les unes que les autres.
 

     Pour commencer, les graphismes répondent au style shojo : de grands yeux ronds, des traits fins etc. Les personnages sont joliment mis en valeur. Même si c’est un style assez classique il est très bien maîtrisé ce qui rend l’histoire agréable à lire et à regarder.

 

     Ce que j’ai pu apprécier, c’est que malgré cet univers cliché du shojo, l’auteur entraîne son héroïne dans de folles péripéties : d'une part masochistes et sadiques, et de l’autre romantiques. Il est vrai que lorsqu'on commence la lecture, on peut apercevoir des dialogues qui sortent de l’ordinaire, mais je ne dirais rien pour vous laissez la surprise ! Mais rassurez-vous le reste de l'histoire sera plus léger et humoristique. Même si à un moment donné on aura le droit à toutes les questions que se posent nos héroïnes sur le sexe.

 

     Parlons maintenant des personnages, au début j’ai trouvé Erika trop superficielle. En effet au jour d’aujourd’hui beaucoup de jeunes adolescentes sont préoccupées par ce que l’on peut penser d’elles, et notre héroïne ne déroge pas à cette règle… ! De plus, elle est naïve et à une personnalité assez simple, ce qui va provoquer un « retour à l’envoyeur » car son mensonge (pour plaire aux autres) va se retourner contre elle. Elle est le parfait type de cliché : mentir pour ne pas être rejeté, être comme les autres pour appartenir à une bande. Mais heureusement, par la suite, elle va se dévoiler beaucoup plus mature et sensible.

 

     Attaquons nous au prince charmant (pas si charmant) car il nous en faut bien un ! Sata, qui pour une fois, change des héros traditionnels auxquels nous avons toujours affaires, manipulateur, sadique, beau gosse (bon faut bien un côté cliché) et aime le contrôle qu'il peut avoir sur Erika.

 

     Faut heureusement les comportements des personnages sortent un peu de l’ordinaire et vont évoluer tout au long de leurs aventures, ils vont prendre en maturités, comprendre leurs sentiments etc. Quant aux personnages secondaires, ils sont bien exploités, avec quelques pages qui leurs sont spécialement réservées, on va donc en apprendre plus sur eux.


     La série nous tiens en haleine et nous rend accro grâce à la mise en scène de Hatta Ayuko, les personnages sont drôles et ont une personnalité décalée. Les scènes présentes se retrouvent dans de nombreux shôjo (la jeune fille qui vient soigner le héros lorsqu'il est malade etc...) mais sortent parfois de l’ordinaire ! Surtout au début ! Mais elles restent assez plaisantes et nous empêchent de nous ennuyer.
 

     Le petit côté de l’œuvre qui sort aussi de l’ordinaire, c’est cette relation Prince (ou maître) /Chien, même si ça peut paraître étrange, c’est ce qui fait le charme de ce manga et qui le fait ressortir du lot, mais attention nous ne sommes pas du tout dans un domaine pervers, malsain ou SM cela n’a absolument rien à voir.


     Très loin des romances habituelles, Wolf Girl & Black Prince se démarque en mêlant naïveté, humour, sentiments et manipulation!

 

Himiko

Commentaires (0)