Un triangle amoureux qui va s'avérer compliqué !

Un triangle amoureux qui va s'avérer compliqué !

Post Title

     Après Good Ending, Kei Sasuga nous revient avec son nouveau titre Love x Dilemma. Prépubliée dans le Weekly Shônen Magazine et édité par Kôdansha, il nous entraîne dans un nouvel univers avec des thèmes précis : le parcours difficile du passage à l’âge adulte, l’immaturité sexuelle, la quête et l’acceptation de soi...

 

     Au début j’avais peur qu’on se retrouve avec une réplique de Good Ending. Cependant, il ne nous suffira que de quelques pages pour dissiper tous les doutes ! En effet, c’est une nouvelle histoire, avec de nouveaux personnages et une toute autre trame ! De plus, la série eue un tel succès au Japon que l'éditeur Kôdansha a lancé sur sa page youtube une adaptation live de la série, exclusive au web et interactive.

 

     Dans toutes bonnes romances, le passage à l’acte sexuel pour la première fois se fait toujours dans les derniers tomes d’une série, en tant que concrétisation ultime de l’amour entre nos héros. Or ici, ce qui fait l’originalité du manga, c’est qu’il débute directement par une relation sexuelle entre deux de nos personnages principaux.

 

     Le manga s’ouvre ainsi sur notre héros, Natsuo, qui vient de perdre sa virginité avec une fille (Rui) rencontrée lors d’une soirée pour contrer l’ennuie. Elle aussi désirait la perdre, et pour être clair, elle n’avait aucune intention de le revoir. Mais le destin en a choisi autrement puisque suite au remariage improbable de son père, Natsuo découvre que Rui est sa nouvelle sœur !

 

      Parlons des personnages, ils sont complexes, travaillés et ont chacun une personnalité qui leur est propre.

 

      Gentil, rêveur, dévoué etc, Natsuo devient le centre d’un triangle amoureux bien connu des mangas. Il se retrouve partagé entre celle qu’il aime depuis toujours et celle qui entre dans sa vie sans prévenir. Comme dans tout bon shonen on devine qu’il va traverser bien des épreuves sentimentales et qu’il va devoir comprendre et décrypter ses émotions afin d’évoluer au mieux et de faire les bons choix.

 

      De plus, autre point fort, il n’est pas le cliché de héros qui va s’entourer d’un harem avec pleins de jolies filles et dont il ne sait laquelle choisir, loin de là. Au début de l’histoire, comme je vous l’ai dit, il va coucher de son propre chef avec Rui. Ce qui ne l’empêche pas de rester éperdument amoureux de la seule et même personne : Hina.

 

     Rui, la plus jeunes de ses nouvelles sœurs, est plus discrète, intelligente, solitaire, franche, et essaye de s’ouvrir aux autres. Et c’est ce qui me plaît, c'est qu'elle n'est pas une de ces filles timides qui va attirer l’attention de l’idole du lycée. Elle est très attachante, même si parfois on a envie de la secouer pour qu’elle se réveille !

 

     Hina, l’ainé, a beau être une adulte est son exacte opposée et a quelque chose de pathétique et d’énervant. Sous ses airs enthousiastes, énergiques et candides, elle cache en réalité une vie sentimentale lamentable à cause d’une relation avec un homme marié. Et pour se justifier elle nous sort une excuse bateau que tout le monde connaît : « Tu es trop jeune pour comprendre ».

 

      Quant aux personnages secondaires, ils ne sont pas laissés pour compte et sont aussi bien travaillés, j’ai beaucoup aimé celui qui parle anglais, même son passé sera bien mis en place et plausible, mais cela viendra dans le tome 6 donc je n’en dis pas plus !

 

     Du côté graphisme on reconnait tout de suite le trait fin et propre de la mangaka. Il n’a pas perdu en qualité, bien au contraire car il est toujours aussi plaisant et ne va qu’en s’améliorant.

 

      Pour commencer parlons du côté « extérieur » du manga. Plus les tomes avancent et plus on sent la tension représentée sur les illustrations, où contrairement à GOOD Ending nos personnages ne sont jamais seuls mais à deux. Leurs aspects lisses avec un papier mât, donnent envie de les prendre en main et au fur et à mesures que la série sort, les devantures sont plus colorées et magnifiques. Le petit plus que j’adore, c’est la présence d’une page couleur en début de tome. 

 

      Le gros point fort que l’on peut souligner au niveau des graphismes c’est que l’auteure ne s’est pas contentée de calquer ses anciens personnages pour les réutiliser ici. Ils ont tous une nouvelle identité, une nouvelle « tête » qui diffère de son œuvre précédente. C’est vraiment très appréciable et bien réalisé !

 

      Le chara-design souligne à merveille les courbes des jeunes filles, qui sont toutes plus jolies les unes que les autres. Parfois, elles seront représentées dans leurs plus simples appareils avec des poitrines étant assez conséquentes. Cependant, la mangaka ne s’éternise pas sur le fan-service qui par ailleurs reste assez discret, le plaçant au bon moment, contribuant ainsi à rendre la lecture et l’histoire plus mature, le manga s’avère donc plutôt sage avec rien de très osé pour le moment.

      Natsuo quant à lui n’a rien d’exceptionnelle, si ce n’est une coupe de cheveux un peu longue et une moue de petit garçon qu’on a envie de serrer dans nos bras. Mais parfois cet air de chien battu, s’avère un peu énervant.

 

     Les personnages possèdent des traits fins, soignés. La mangaka est toujours aussi habile pour retranscrire leurs émotions, on ressent parfaitement leurs sentiments et leurs états d’âmes.

 

     Bien que l’œuvre se moque des codes et des clichés propres aux shonens romantiques (triangle amoureux, le remariage improbable des parents…) l’auteure se montre sérieuse et réaliste puisqu’elle n’hésite pas à aborder des sujets plutôt sensibles et inhabituels, on pense ici à une relation d’adultère. Par amour, nos héros vont se mettre dans des situations plutôt compliqué, ils vont alors faire face à des dilemmes où ils devront faire des choix, ce qui va alors justifier le tire : love = l’amour, dilemma = dilemme, et ils vont devoir assumer les conséquences de leurs actes.

 

     En conclusion, même si parfois le manga se moque des stéréotypes, l’œuvre se révèle plus psychologique que comique/sexy (fan-service). Le ton très mature donne une dimension de réel et on ne souhaite qu’une chose c’est que tous les personnages finissent heureux. Pour finir, j’espère que les personnages, les liens entre eux etc vont évoluer dans le bons sens.

 

     Vous l'aurez donc compris, je vous conseille de lire cette série !

 

Himiko

Commentaires (0)