Pompier nouvelle génération

Pompier nouvelle génération

Post Title

     J’adore découvrir des mangas dont le thème est encore peu exploité. Et ici, l’auteur va traiter d'un sujet tout nouveau : les pompiers! Fire Force a été le meilleur lancement shônen au Japon, avec 42 000 exemplaires vendus en une semaine. Et c’est après un changement d'éditeur au Japon (Shônen Gangan de Square Enix à Shônen Magazine de Kôdansha), et en France (Kazé à Kana) que l’œuvre nous arrive !

 

     Nous voici dans une ville de Tokyo d’inspiration steampunk, en l'an 198, à la découverte d'un jeune garçon : Shinra. Il va intégrer la 8e brigade des forces spéciales Fire Force afin de devenir un héros. Pourquoi je vous parle d’un univers d’inspiration steampunk me diriez-vous ? Parce que dans les décors des bâtiments on y retrouve des rouages, des tuyaux, des drôles d’inventions (cf caserne/armes) et autres éléments qui nous font penser à la révolution industrielle.

 

     L’entrée en scène de notre héros se voit assez classique : une intervention va immédiatement le confronter à la brigade qu'il va rejoindre pour ensuite nous présenter son quotidien au sein de celle-ci. 


 

     On va ainsi découvrir les personnages qui accompagneront Shinra tout au long de son aventure et qui auront chacun leurs propres rôle. On va commencer avec les « premières générations » qui ne possèdent aucuns pouvoirs :

  • Akitaru Ôbi est le chef de brigade, il est accueillant, suit un entrainement rigoureux etc. Cependant c’est un pompier classique car il ne possède aucun pouvoir.
  • Iris, douce et jolie à souhait est une bonne sœur chargée de prier afin d’exorciser et d’apporter la paix aux victimes.
  • Plus tard, on découvre l'inévitable rival du héros, Arthur, qui se prend pour un roi. Son arme : une épée nommée excalibur.

 

Vient ensuite des « secondes générations » qui peuvent manipuler les flammes :

 

  •  Le commandant Takehisa Hinawa homme autoritaire et assez étrange.
  •  Maki Oze est une jeune fille qui semble inoffensive mais ne vous fiez pas aux apparences !

 

     Pour finir vient les « troisièmes générations » comme Shinra. Ces personnes-là ont la capacité d’entrer eux-mêmes en combustion, ils se sont complétements adaptés aux flammes.

 

     Ce système de génération me fait étrangement penser à celle des dragons slayers dans Fairy Tail… Bien sûr, par la suite on découvrira de nouveaux personnages tous plus étranges et énigmatiques les uns que les autres.

 


     Bien qu’il est attachant, notre héros reste un peu cliché : passé difficile qui le hante, orphelin, rivale au sein de la même de la brigade... Cependant il possède une petite particularité : son sourire qui apparait lorsqu’il se trouve confronté à une situation stressante, provoquant ainsi des moments assez gênants.

 

      C’est un sourire de façade qui lui permet de cacher un traumatisme qu’il a vécu étant enfant. On va apprendre que son but c’est de retrouver la trace de celui qui, 12 ans plus tôt a tué sa mère et son petit frère. Et le pire dans tout ça c’est qu’il été accusé (à tort) de ces meurtres à cause de son sourire… Il est depuis surnommé le démon !

 

     Ici, une nouvelle cause de décès est mystérieusement apparue : la mort par le feu. Nos héros vont devoir combattre des flammes anormales ; ce sont des « torches humaines ». Elles sont dépeintes comme des malédictions, des entités malfaisantes, d’où la présence d’exorcistes. En réalité ce ne sont pas des ennemies, mais des humains innocents devenant une menace pour l’humanité. Même s'ils accomplissent une tâche visant à protéger leurs semblables, les pompiers tuent des innocents.


 

     Graphiquement les décors sont très détaillés, comme la caserne aménagée dans une ancienne église, ou encore le design des véhicules d’intervention : la matchbox, véhicule blindé. Même leur tenues sont bien pensées et travaillés, par exemple elles ont des bandes fluos pour facilement se retrouver. Les armes sont aussi d’un genre nouveau : ce sont des haches fusils.

 

     Le trait est vif et détaillé et les scènes d’action sont l’occasion de nous montrer un graphisme tout en fluidité et qui nous permets de ressentir les mouvements grâce à un découpage varié et certains choix d'angles de vue. On distingue bien le chara-design des différents personnages, ils ont tous une identité qui leurs sont propres.

 

     De plus, avec les capacités des personnages, je pense qu’on aura quelques bonnes scènes d’action. Toutefois, je trouve qu’il y a un petit point négatif à ces capacités. A ce jour deux tomes sont sortis en France et je trouve que leurs pouvoirs ne sont pas du tout exploités. A part 2/3 petites apparitions ils sont vite répétitifs et pas très intéressants.

 

     A ce jour, il persiste encore de nombreux mystère autour de la combustion humaine. D’où vient ce mal ? Est-ce terroriste ? Peut-on trouver un vaccin ? Cette nouvelle menace va donc donner le jour à nos nouveaux pompiers qui vont enquêter discritement sur ce phénomène, cela devrait nous en apprendre un peu plus et je languis de découvrir tout ça, ainsi que sur le passé de shinra, qui nous est dévoilé petit à petit.

 

     Le fan service reste très peu présent malgré quelques scènes de douche, de mains baladeuses etc. A ce stade on n’en voit pas l’utilité et on se demande à quoi peuvent bien servir ces scènes.

 

Un excellent manga qui vient renouveler le genre shonen que je vous conseille de lire !

 

 

Himiko

Commentaires (0)