Acrophobe s'abstenir !

Acrophobe s'abstenir !

Post Title

     Sortie de l'application Manga Box de Kôdansha et prépublié chez  Shuukan Shounen Magazine, Sky-High Survival, s'inscrit dans le genre très à la mode que sont les survivals games et vient enrichir la collection Dark de chez Kana. Au scénario on retrouve Tsuina Miura (scénariste d’Ajin) et il sera assisté par Takahiro Oba au dessin. 

 

     Le gros point fort de la série, c’est de poser très rapidement les bases et le contexte du récit. Ce qui va distinguer ce titre de tous les autres, c’est qu’il ne s'inscrit pas dans un schéma classique avec une classe piégée où tout le monde s'entretue. Non, ici notre héroïne (Yuri) est plongée dans un monde étrange et qui lui ai totalement inconnu, où elle assiste dès le début à une mise à mort d’un inconnu... Par ailleurs on notera que nous n’avons pas un héros mais bien une héroïne intelligente, forte… et qui s’adaptera rapidement à toutes situations !

 

     A la vue de se meurtre, Yuri va s’enfuir l'amenant à la rencontre d’autres personnages et d’étranges personnes masquées (des tueurs qui ont pour ordre de les faire se suicider). Ces rencontres vont s’avérer très brèves et malheureusement bien clichées. Plus on avance dans l’histoire et plus on est amené à se poser des questions sur ce monde. Qui le gère ? Comment et pourquoi existe-t-il ? Qui sont ces tueurs ? Des éléments de réponses seront distillés au fur et à mesure dans les six tomes parus à ce jour.

 

     Par ailleurs on apprendra que Yuri possède un frère du nom de Rika qui lui aussi est piégé dans ce monde. Le mystère autour de ce personnage est bien travaillé et bien mis en place dans les deux premiers tomes. On en apprendra plus dans le troisième mais je vais m’arrêter là sinon je risque de vous spoiler une grande partie de l’histoire du personnage. En revanche on se doutera bien que l’objectif principale du frère comme de la sœur (hormis de s’échapper) sera de se retrouver. Ce que je peux néanmoins rajouter, c’est que Yuri citera souvent son frère lorsqu’elle est en danger en se remémorant de nombreux conseils qu’il lui a donné depuis sa jeunesse.

 

     Au fur et à mesure qu’on avance dans l’histoire, on en apprend davantage sur les masqués et sur les raisons de leur présence. Leurs personnalités sont très diversifiées, il y a de tout (du cuisinier aux sportifs) et l’un d’eux semble lié à nos héros. Ce masqué, arrivera d’ailleurs à penser rationnellement, ce qui est très étrange.  Une question que l'on se pose également, c’est pourquoi ces tueurs cherchent à pousser leur cible à se suicider ?
 

     Ce qui fait l’originalité du manga et qui le différencie des autres c’est que cet univers est rempli de gratte-ciel, tous reliés par des ponts peu rassurant car ils ne semblent pas solides. A première vue, ils sont les seuls moyens de se déplacer entre chaque building. En effet, on s’apercevra rapidement qu’il n’y a aucun moyen de descendre, d’aller vers le bas : toutes les issues, escaliers etc sont murés. En réalité le seul moyen de descendre c’est de sauter du toit et par conséquent se suicider…
 

     Le design des masques est assez simple ce qui est encore plus dérangeant. On aurait pu penser qu’ils auraient été plus travaillés afin de faire ressortir la dimension horreur du manga, mais le dessinateur à choisit de faire tout le contraire, en dessinant un masque le plus neutre plus possible. Procédé simple mais efficace car il nous marque d’autant plus, vu qu’on ne sait pas ce que pense les tueurs, aucunes de leurs émotions ne transparaît. 
 

     Le coup de crayon d’Oba et parfaitement maîtrisé et il nous immerge parfaitement dans ce milieu vertigineux. On aurait presque le vertige en regardant les gens tomber dans le vide. Il  n'a aucun mal à faire retranscrire les émotions des personnages : peur, amitié, adrénaline etc.  Comme dit précédemment ce qui m’a vraiment le plus séduit c’est les décors. On a des immeubles à perte de vue, tous plus travaillés les uns que les autres. Les vues sont à couper le souffle et la sensation de vertige ne nous quitte jamais vraiment, surtout lorsque les personnages doivent traverser les ponts, on a vraiment peur pour eux. 
 

     Oba dynamise la narration avec un bon découpage et en mettant sans arrêt son héroïne en mouvement lors de ses combats. On ressent aussi ce mouvement lorsque certaines personnes se jettent dans le vide.
 

     Les deux petites choses que je pourrais reprocher c’est dans un premier temps la trop forte présence de fan service, où certaines poses de la jeune fille sont à la limite du pervers, trop de plans sur sa culotte... 
 

     Second petit point négatif mais qui n’est pas dérangeant, c’est qu’autant les gratte-ciels sont détaillés que leurs intérieurs eux ne le sont pas trop !
 

     Les chapitres sont assez courts, donnant un rythme soutenue et rapide à l'histoire et permettent  de rendre la lecture plus fluide, nous empêchant de nous ennuyer ! Sky High Survival nous plonge dans un univers effrayant et vertigineux où nous souhaitons savoir rapidement comment tout ça va se terminer !

 

Himiko
 

Commentaires (0)