Amour et sexualité

Amour et sexualité

Post Title

     Encore méconnue en France, j’ai pu découvrir Ai Hibiki à travers son œuvre Teach me Love aux éditions Soleil Manga et je ne suis pas déçue ! L’auteure est prépubliée dans le magazine Cheese! depuis 2007 et écrit principalement des shojos de type Smut. C’est-à-dire que le seul but de l’histoire est la mise en scène de scènes érotiques et est principalement destinée à un public féminin.

 

     Je tiens donc à vous avertir, bien qu’il s’agisse à première vue d’un shojo, il est destiné à un public mature étant donné qu’il est truffé de scènes de sexe et que l’on voit souvent l’héroïne dans le plus simple appareil. C’est un manga purement et simplement érotique avec une romance en trame de fond.

 

     Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les deux personnages principaux ne vont pas du tout se révéler cliché du genre. L’auteure va se jouer de nous en bouleversant les codes.

 

     A première vue, Rei est la première de la classe, est coincée, n’a pas d’ami(e)s etc, mais elle va vite se révéler être une jeune fille dépravée, provocatrice et fantasmant beaucoup. Elle a envie de passer à l'acte et la proximité forcée avec Mahiro va être une bonne occasion de s’exercer.

 

    Mahiro, qui à priori est le stéréotype du beau gosse de la classe, couchant avec pleins de filles, va se retrouver désemparé face à sa nouvelle sœur et va passer à un statut de victime. Il va essayer de tout faire pour garder ses distances et tenter de ne pas se faire « manger » par sa sœur.

 

     Visiblement, tout va opposer nos deux héros au début, mais le fait que la mère de Rei épouse le père de Mahiro va les rapprocher petit à petit. Les deux jeunes gens doivent apprendre à vivre ensemble, en tant que frère et sœur. Mais n’y a-t-il pas le risque qu’ils tombent sous le charme l’un de l’autre ?

 

    Cette question va être rapidement éclaircie et dès lors l’érotisme prendra très vite le dessus. Par ailleurs le fait d’intégrer bien évidemment un troisième personnage, pour avoir le fameux triangle amoureux, va amener une touche de piquant à l’histoire et ce n’est pas pour nous déplaire ! Il va permettre de redonner du pep’s à tout ça et on va se prendre au jeu, il va nous énerver, nous faire de la peine etc.

 

     Pour en revenir à Rei, elle ne fera pas dans la dentelle et va sans arrêt pousser Mahiro dans ses retranchements jusqu’à ce qu’il cède à ses pulsions. J’en viens donc à émettre un tout petit point négatif sur le côté dévergondé de la jeune fille, qui est parfois un peu trop poussé à l’excès.

 

     Graphiquement, le chara-design est vraiment plaisant et agréable à l’œil avec de jolies courbes, des personnages mignons… On capte très facilement leurs expressions qui reflètent parfaitement leurs sentiments et leur état d’esprit.

 

     Gros point fort de l’œuvre et qui fait qu’elle se démarque, c’est que l’auteure innove au niveau de la narration. Je m’explique, d’un chapitre à l’autre, on va alterner de point de vue en donnant la parole un coup à Rei et un coup à Mahiro. Cela permet de donner une tout autre dynamique à l’histoire nous empêchant de nous ennuyer. On va alors découvrir leurs pensées, leurs désirs les plus profonds… Et ainsi de comprendre un peu mieux certaines de leurs réactions.

 

     Les couvertures nous montrent Rei dans des postures toutes plus sexys les unes que les autres donnant ainsi directement le ton de l’œuvre. Elles attirent l’œil, nous donnent envie d’en savoir plus ! Le manga est agréable à prendre en main et on se langui de savoir comment tout ça va terminer !

 

     De plus, bien que l’on est beaucoup de scènes érotiques elles n’iront jamais jusqu’à franchir la barrière du hentai. Les dialogues seront souvent hachés et ponctués de nombreuses onomatopées, car provoquées par le plaisir des jeunes gens.


 

     L’histoire bien qu’assez simple (remariage, ils tombent amoureux…) va s’avérer efficace à travers des situations drôles, excitantes et perverses dues à cette situation de frère / sœur qui ne le sont pas vraiment. Dans Teach Me Love la mangaka va s'amuser à bouleverser les codes et ne cherche pas à entrer dans le réalisme. Si vous souhaitez lire un manga érotique et émoustillant sans aller dans le trash et qui sain d’esprit je vous le conseille vivement !

 

Himiko

 

Commentaires (0)