Choisir sa destinée...

Choisir sa destinée...

Post Title

     Avant de commencer, je vous invite à vous rendre dans la fiche manga du titre, afin de lire le résumé pour comprendre l'oeuvre et la critique qui va suivre !

 

     Comme à mon habitude, il y a quelques temps, je regardai les sortis mangas du mois et je suis tombée sur un titre qui avait l'air de sortir du lot. Malheureusement introuvable en magasin, j'ai contacté la maison d'édition « Meian » qui a eu la gentillesse de m'envoyer le coffret collector du manga : Egregor !

 

     Pour commencer, une petite leçon d'histoire. A l'origine, Egregor est un roman écrit au début des années 2010 par un jeune auteur français : Jay Skwar. Mais son destin va changer lorsqu'il découvrira le manga Berserk. En effet, c'est à ce moment là qu'il est convaincu que la forme la plus adaptée à son histoire est celle d'un manga. Et c'est donc en 2016 qu'il va rencontrer deux artistes japonaises : Harumo Sanazaki et Kaya Tachibana, qui lui permettront d'avoir une adaptation en manga de son roman !

 

     L'histoire débute par une première page explicative, en couleur, sur les êtres que sont les Egrégores. Je cite :

 

     «  A l'origine des temps, alors que tout n’était que Néant, une lueur est parvenue à surgir du plus profond de l'obscurité... Cette lueur fondatrice constitue l'essence de toute chose, et c'est d'elle seule que découlent toutes les énergies perceptibles qui aliment l'univers. »

 

     Malheureusement, aujourd'hui cette pureté semble être compromise et destinée à être engloutie dans le Néant. Mais heureusement, certains êtres ont hérité de cette lueur et vont permettre de raviver son éclat ancestral...

 

     S'en suit un magnifique page en couleur qui présente le sommaire, et une dernière qui va vite nous faire comprendre le destin du jeune héros.

 

     Attaquons nous maintenant au plus important : le contenu du manga ! Il va se classer dans la grande famille des mangas Dark Fantasy car le héros va vite se retrouver confronté à un cruel destin qui va alors, éveiller un immense pouvoir caché en lui. Un pouvoir peut-être pas si caché que ça finalement, car dès le début on peut l’apercevoir lors d'une partie de chasse. Et la j'émettrai un petit bémol, car le héros, Foa, n'a pas l'air si étonné que ça de le voir se manifester. Ce qui est assez déroutant pour nous, n'en ayant jamais vraiment entendu parlé.

 

     L'histoire s'ouvre sur Foa, jeune forgeron de son état, dans le village de Lightyard, lors du 101E Printemps du Deuxième Acte. Il se voit attribué une mission : celle de livrer les armes pour la garde de la Baronne de la cité de Baradfort. Il se rend donc à la cité, rencontre pour la première la fois la baronne puis s'en va flâner avant de rentrer à son village... Et c'est là que tout va commencer, car il va rencontrer un mystérieux prophète se disant être le « Destin ».

 

     A son retour au village, on va suivre ses aventures au sein d'une troupe d'enfants, où les mangakas nous distillent peu à peu des informations sur les familles et les parents de chacun. On apprend donc rapidement que la mère de Foa, Kalina, est une grande guerrière du « Foyer du Destin », héros, destinés à protéger les peuples des ennemis, des monstres, des dangers etc. Pour le moment, on en entend beaucoup parler sans trop les voir, excepté la personne aperçue lors de la partie de chasse.

 

     C'est alors que la vie paisible de nos personnes va vite tourner au drame... En effet une troupe d'ennemis, les Kafirs, vont venir envahir le village et tuer tous ses villageois, sauf Foa qui va se faire kidnapper par un mystérieux individu...

 

     Le gros point fort de l’œuvre, c'est qu'on évolue dans un univers à la géographie, à la mythologie et à la chronologie qui lui est propre et originale. En effet, ses éléments ne correspondent en rien à notre histoire.

 

     Ensuite, Foa va évoluer très rapidement et gagner en maturité à travers ses rencontres, ses découvertes et ses expériences. Je peux vous le dire car avec le premier tome du manga, j'ai pu avoir un tome supplémentaire : Le Serment. On y retrouve Foa, plus grand, quelques années plus tard qui a suivit les pas de sa mère et ayant laissé tomber son envie de devenir forgeron.

 

     On remarquera que les auteurs puisent leur inspiration dans de célèbre œuvres, comme le Seigneur des Anneaux, Berserk ou encore Game of Thrones (les Kafirs me font étrangement penser aux Dothrakis).

 

     Le deuxième bémol que je peux émettre c'est qu'il a énormément de personnages au début, mais vraiment trop, on fini par s'y perdre. D'ailleurs il y en a dont on ne comprend pas encore le rôle, n'y dont ils viennent, je pense ici à Navi, ou encore Kukri dont on ne connaît que le nom.

 

     Cependant ils ont vraiment tous une identité qui leur ai propre et aucun ne se ressemble ! Ce qui nous permet de les différencier plus facilement. Par ailleurs, j'aurai bien aimé que l'aspect « forgeron » du héros ait une place un peu plus importante dans l’œuvre. On passe trop vite à autre chose oubliant cette qualité et c'est dommage !

 

     Graphiquement les personnages sont très bien réalisés et ont tous une palette d'expressions divers et variée. Je trouve même que les caractères féminins ont des airs des femmes dessinées par Leiji Matsumoto (Albator).

 

     Le milieu médiéval dans lequel évoluent nos personnages est aussi très bien retranscrit ce qui nous permet de nous immerger encore plus dans l'histoire ! Les monstres et les ennemis sont très bien accomplis ce qui accentue encore plus cette univers de Dark Fantasy.

 

     Je languis de lire la suite car à ce jour il y a encore trop de questions sans réponse, où se trouve la mère du héros ? Y a t'il une conspiration pour que les Kafirs attaquent ce village ? Qui est donc Navi et quel est son rôle ? Quel est la vrai raison de la mort de Valonia ? Heureusement le tome Le Serment, va répondre à quelques questions mais pas toutes.

 

     A mon avis on va avoir droit à une lutte entre le bien et mal et le héros va devoir faire attention à ne pas être corrompu et à garder un jugement clair sur ce qui va se passer autour de lui.

 

     Pour finir, le prix affiché du manga est de 6.95€ et de 24.95€ pour le coffret collector. C'est un excellent rapport qualité/prix tant au niveau des dialogues qu'au niveau des excellents dessins présentés !

 

     Le scénario sort de l'ordinaire et je vous invite donc à découvrir cette œuvre ! D'autant plus que la maison d'édition MeIan est assez peu connue et qu'elle nous propose un excellent manga !

     Si vous souhaitez avoir de plus amples informations sur l'oeuvre, je vous invite à vous rendre sur son site officiel : https://www.egregor-manga.fr/manga/egregor-page-officielle.html

 

Himiko

 

Commentaires (0)