Argent, Femmes, Pouvoir, que demander de mieux ?

Argent, Femmes, Pouvoir, que demander de mieux ?

Post Title

     Prépublié dans le magasine Fellows ! (renommé en Harta) et édité par Enterbrain en 2013, Rudolf Turkey nous est arrivé en France chez Komikku en 2014.

 

     Après une énorme publicité pour le tome 6 de Rudolf Turkey, je me suis laissée tenter par cette œuvre. Tout ce que l’on sait, c’est qu’il est l’adjoint au maire, dont on dit que tous ceux qui se sont frottés à lui, ne s’en sont pas sortis vivants ! Je n’avais donc aucune idée de ce à quoi m’attendre et je fus agréablement surprise.

 

     Commençons avec les personnages et le plus important : Rudolf Turkey. Comme vous l’aurez compris, c’est donc l’adjoint du maire de la ville de Gond Land, sorte de Las Vegas dans l’Amérique des années 50. C’est un jeune homme terriblement beau et classe, irritant de par son arrogance, ambitieux, imbu de sa personne, prétentieux, avide d’argent et de femmes etc ! Mais attention, quand il devient sérieux il est à craindre et rien ne semble pouvoir l’arrêter.

 

     Il réussit tout ce qu’il entreprend, que ce soit lors de confrontation psychologique ou dans les combats. Grâce à l’argent qu’il possède, il règle énormément de problèmes et remporte facilement les défis qu’il lance aux autres personnes. Et peu importe la façon dont il entreprend de gagner ! De plus, bien qu’il soit adjoint au maire, il reste un truand car il trempe dans des trafics de drogues etc.

Mais Rudolf ne serait pas si invincible s’il n’était pas accompagné par ses deux « scribouillards » :

 

  • Momoko, sa jeune secrétaire japonaise, qui sous son air frêle et gentille, se transforme en véritable furie quand il s’agit de protéger son maître. Elle est intelligente, s’occupe de toute la paperasse et semble amoureuse de Rodolf.
  • Son deuxième scribouillard est Aigue-Marine, qu’il a recueillie lorsqu’il était enfant. Il est tout aussi redoutable, voir plus que la jeune Momoko.
  • D’autres personnages vont l’accompagner et apparaître, je pense ici à ses deux amis gendarmes, qui sont très attachants et  marrant !
  • Pour en revenir au maire actuel, il est actuellement absent de Gond Land mais on ne sait pas pourquoi. On découvrira qui il est dans le tome 6 et c’est une grosse surprise !

 

     Rien ne semble donc arrêter notre jeune héros, si ce n’est une femme : Mlle Cornu qui repousse constamment ses avances, bien qu’on ait l’impression qu’elle a du mal à lui résister ! Elle a de très jolies formes, elle est charmante, sympathique et gère un bar. Et c’est bien la seule qui ait le dessus sur Mr Turkey !

 

     Intéressons-nous maintenant à l’histoire, le premier tome est assez indépendant, dans le sens où il se compose essentiellement d’histoires sans lien avec les autres tomes. Chaque épisodes nous montrent notre anti-héros dans des situations toutes plus différentes et folles les unes que les autres ! Certainement pour nous montrer de quoi sont capables nos héros.

 

     Je tiens à vous prévenir, peut-être que vous allez avoir peur de vous lasser de ce genre de manga, mais pas du tout, car dès le tome 2 une trame commence à se dessiner. Alors certes, on aura toujours des tentatives d’assassinats sur Rudolf, mais on apprendra qu’une personne en particulier veut sa mort.

 

     Tout au long de l’intrigue les personnages vont évoluer psychologiquement et nous faire comprendre leurs motivations de rester ou  non avec Rudolf. Dans le tome 6 on aura même un revirement de situation quant à la fortune de Rudolf et à ses amitiés. J’ai beaucoup aimé ce revirement car on verra un Rudolf désemparé, affaiblit, on a presque envie de lui faire un gros câlin pour le réconforter !

 

     On aura même le droit à quelques scènes moralisatrices sur l’argent, les femmes, la pauvreté etc. Ce qui rendra l’œuvre un peu plus sérieuse,  car il faut bien se l’avouer, l’auteur joue la carte du récit décomplexé, vraiment pas sérieux, qui n’a aucun autre but que de divertir le lecteur !

 

     Le gros point fort du manga, qui fait qu’on accroche directement, c’est l’univers dans lequel évoluent les personnages. L’immersion est totale, Hiroko Nagakura nous dépend un Gond Land (Las Vegas selon lui) des années 50 extrêmement bien réussit. Il nous dévoile peu à peu ses côtés attrayants : cabarets, danseuses, cérémonies luxueuses, banques riches et chics etc. Mais très vite on retrouvera aussi les côtés négatifs de la mafia, de la drogue, de la pauvreté, des travailleurs noirs et bien d’autres. L’auteur essaye de reproduire au mieux les bâtiments des années 50 et introduit quelques éléments culturels de cette période.

 

     Le trait de l’auteur est maîtrisé, les personnages sont tous plus beaux les uns que les autres. Leurs expressions sont très bien accomplies et on se prend au jeu de ce grand Mr Turkey ! J’ai surtout adoré les différents lieux qui nous sont dépeins, ils sont détaillés quand il le faut et n’alourdissent pas du tout les cases ! La lecture est fluide et facile à comprendre. Les couvertures nous plongent directement dans l'univers des fifties avec leurs couleurs, ou cette aspect un peu vieillot. Je vous avouerai qu'aux premiers abords, j'ai cru que c'était un manga qui datait des années 90, si vous voyez ce que je veux dire! On peut voir Rudolf sur ces couvertures, qui nous montrent le pouvoir qu'il peut posséder à travers son argent et son statut d'adjoint au maire.

 

     Le manga est épais, il y a énormément de chose à lire et à contempler ce qui je trouve, est un très bon rapport qualité prix ! C’est Rudolf contre le monde : mafieux, voleurs, banquiers, femmes, tout le monde veut sa peau, le jalouse ou convoite sa position. Il n’a aucune morale et est prêt à tout pour arriver à ses fins !

 

     La seule déception que je peux avoir, c’est que c’est une série terminée en 7 tomes. J’aurai vraiment aimé qu’elle aille plus loin, j’attends donc une chose, la sortie du dernier volume qui je l’espère sera à la hauteur de mes espérances ! Comme je vous le disais on aura un gros revirement de situation à la fin du volume 5 et tout au long du sixième, mais je ne peux vraiment pas vous dire pourquoi car je vous gâcherai la surprise et toute l’œuvre.

 

     Une très bonne série que je vous conseille vivement si vous voulez lire quelque chose sans prise de tête et dont l’univers diffère de ce que l’on peut voir à ce jour !

 

Himiko

Commentaires (0)